SPORT & ALIMENTATION
FORME


Après l'article où je vous dévoilais un bout de ma vie privée et surtout le pourquoi du comment j'en étais venue a pratiquer le sport de façon intensif, il fallait forcément que je revienne sur ce nouveau mode de vie. Ma vie qui a d'ailleurs prit une toute nouvelle tournure grâce à mon déménagement : j'habite désormais à seulement 150m de la salle de sport. Comme je vous le disais depuis décembre j'ai repris, d'abord doucement, le sport. J'ai commencé les runs sur de longues distances et de plus en plus longtemps. Ça me faisait du bien psychologiquement et physiquement. Pour ce dernier tout est relatif : on a le sentiment d'être "mieux" alors que ce n'est qu'un effet placebo. Courir améliore le cardio, la santé globale, aide à perdre du poids mais pour se tailler un corps de rêve ce n'est pas la dessus qu'il faut compter (j'ai moi même mis du temps à le comprendre). La course a cet effet presque instantané et magique qui vous rend fier de vous, vous donne de la confiance et vous permet d'imaginer plus loin encore. Il faut saisir le coche à CE moment précis !

LE SPORT

A partir de décembre je courrais 3 fois par semaines (parfois 4) entre 5 et 10 kilomètres par séance. A chacune d'entre elles mes ressources m'impressionnaient et j'allais mieux dans ma tête. Je courrais pour moi et pour me prouver qu'on peut avancer. Bref je courrais pour aller mieux mais je voulais aussi voir du changement (et forcément y'en avait pas). Le gros bouleversement est arrivé grâce à des retrouvailles presque inespérées. J'ai retrouvé mes copines Juliette, Pauline & Agathe inscrites tout comme moi à la salle (où je n'allais plus : retour chez papa maman, rythme de travail épuisant, flemme... ahem). J'y suis retournée avec elles, j'ai continué le cardio puis elles m'ont poussé à essayer le Body Pump et ce fut littéralement la révélation. Non la musculation ce n'était pas pour les bonhommes, les haltères n'allaient pas me faire ressembler à un bodybuilder et d'ailleurs 95% des personnes qui assistaient à ce cours étaient des femmes superbement bien gaulées (oui oui autant que ça) ! Les résultats sont relativement rapides (je ne me suis pas encore transformée en musclor) sans le stress de passer du côté obscur de la force (aka la salle de musculation remplie de testostérone qui me faisait flipper au plus haut point - Promis je me suis soignée).

Aujourd'hui je fais toujours 3 cardios par semaine et ce sont des séances plus intenses (30-45 minutes en moyenne) auxquelles j'ai ajouté 3 cours de renforcement musculaire : 2 séances de Body Pump et/ou un autre cours de mon choix (FAC, CP...) et/ou je me débrouille (avec un programme établit par un coach of course). Je fais 5 séances par semaines et il faudrait que j'ajoute du stretching avant mes jours de repos pour faire les choses bien. C'est un travail de longue haleine pour arriver à ses objectifs (et j'en suis encore loin) mais je vois l'évolution semaine par semaine, millimètre par millimètre (mes jeans en sont la preuve) alors merci les girls.



L'ALIMENTATION

Je faisais partie de ces nanas insupportables, complexées, qui vont courir 1 heure et s'enfilent un hamburger en rentrant donc autant vous dire que mon gras se faisait traumatisé mais tout de suite réconforté. Après ma reprise "officielle" j'ai commencé à me renseigner et je me suis rendue compte que je mangeais vraiment tout et n'importe quoi et que je subissais plus qu'autre chose mes repas. Je pensais me faire plaisir mais je répondais juste à l'appel de la gourmandise plutôt qu'à celui de la faim. J'ai lu que noter pendant une à deux semaine le moindre aliment ingurgité aidait à se rendre compte de l'ampleur des dégâts : je l'ai fais scrupuleusement (en étant toujours cette nana qui pense manger SUPER équilibré...ahem). Bilan : saucisson, pain beurre, gâteau apéro, chocolat et un gang de plats en sauces pour finir de bien remplir les poignées d'amour. Sans partir vers les extrêmes j'ai continué mes recherches : ça parlait glucides, lipides, protéines - hein quoi ?! c'était du chinois pour moi. Je pensais bien manger mais je me nourrissais pour satisfaire ma satiété et non pas pour fournir à mon corps l'énergie nécéssaire/suffisante à mes activités. Ce n'est plus donc une question de quantité mais de qualité. Suite à ça j'ai passé 3 heures a éplucher les étiquettes de mes aliments préférés - quoi ?!? comment ça y a pas d'étiquette sur les concombres ? Progressivement j'ai ramené les protéines, qui avaient disparus de mon alimentation, via du tofu, soja, oeuf... J'ai acheté du pain complet, des pâtes/riz au blé complet, du quinoa, du boulgour (et même les deux ensemble), des graines, du muesli, des aliments peu voir pas transformés du tout... J'ai calculé mes besoins et a chaque repas je pesais mes aliments pour me rendre compte des quantités - ah euh okey je mangeais vraiment trop avant. Bilan le retour : Je me sens mieux - finis les ballonnements, j'ai un regain d'énergie comme jamais, un sentiment de satiété bien présent, pas d'envie de grignotage et rajoutez à ça un peu de fierté personnelle tout va mieux !

Aujourd'hui je mange mieux oui c'est certain ! Avec mon activité sportive je n'ai pas vraiment le choix. Je suis devenue le genre de nana hyper chiante qui choisis où on va au restaurant et qui ne prend jamais de saucisson ni de cacahuète pour accompagné sa bière... PAS DU TOUT ! Oui je fais attention à ce que je mange mais jamais dans l'excès. Je mange chez des amis, je prends l'apéro (un peu trop parfois), je mange au restaurant et parfois je met du ketchup avec mon steak de soja. Je n'ai pas perdue de poids ou en tout cas je n'en sais rien puisque je ne me pèse plus. Tout ce que je sais c'est que je redécouvre la nourriture et je m'amuse beaucoup avec. Là encore je dois remercier Juliette (❤︎) pour ses idées culinaires, à tomber par terre, que je lui vole sans cesse. L'association du sport et d'un mode de vie healthy me va bien (et irait à tout le monde j'en suis persuadée). Je ne suis pas au régime, je ne sais même pas combien je pèse, je veux me raffermir me sentir mieux à l'intérieur et à l'extérieur et pour l'instant ça fonctionne alors pourquoi s'arrêter ici ?

Sweat : Cop Copine - Brassière : Nike - Legging : Nike - Chaussures : Adidas Boost

Merci à Juliette pour les photos

CONVERSATION

7 Commentaires:

  1. Bravo ma jolie super ton article Fran

    RépondreSupprimer
  2. Bravo mon chat ! Merci pour tes gentils mots ! Jeudi prochain on y va pour de vrai ahaha

    RépondreSupprimer
  3. Pour ma part je crois qu'on peut parler de "trouvailles" au lieu de retrouvailles haha
    suis fière de toi, une vraie battante <3 (on va dire que pour ce soir ça compte pas)

    RépondreSupprimer
  4. Félicications ! J'étais sur une tres bonne lancée il y a quelques mois, mais l'unif et le stage ont eu raison de mes bonnes habitudes, han ! Back to healthy dans une semaine, avec le déménagement, nouvel appart, nouvelle vie !

    RépondreSupprimer
  5. T'es la plus bonne!
    Dès que je suis plus bloquée de partout comme une vieille arrière grand mère on fait le BBG.

    <3

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerais en faire autant !
    www.elygypset.fr

    RépondreSupprimer
  7. Ouah !

    Tu es tellement inspirante, bravo !

    Des bisous :)

    RépondreSupprimer