OBSESSION
CARNAL FLOWER

Ceux qui me connaissent depuis longtemps (ou pas d'ailleurs) savent que je voue un culte à Tom Ford depuis des années. Je porte Black Orchid depuis presque 5 ans. Je lui ai parfois fais des infidélités et ai craqué pour Patchouli de Reminiscence, Mandorlo di Sicilia de la maison Aqua Di Parma et dernièrement Noir de chez Tom Ford. Ça n'a toujours été l'affaire que d'un flacon et donc temporaire. Je suis toujours revenue à mon premier amour et l'orchidée noire ne me quitte pas. Elle ne me quittera certainement jamais même si j'adore le Cuir Noir de chez Armani Privé. 

Vivre à côté de La Maison du Parfum c'est comme vivre à côté d'une librairie. Une librairie ou chaque livre à son histoire et ou chaque histoire est imaginé par un écrivain qui a un style bien à lui. Chez Charlotte ce ne sont pas des livres mais, vous l'aurez compris, des parfums et Charlotte elle vous raconte des histoires d'odeurs... On peu dire qu'au fur et à mesure des années mon nez s'est affuté et habitué aux parfums d'exception de cette boutique Rennaise. Quand au détour d'une balade j'y suis entrée, c'était pour acheter un mascara (dont je vous parle ici), et j'ai demandé à Charlotte de me trouver un parfum qui serait + estival. Elle me connait, elle sait ce que j'aime et elle sait surtout que les parfums d'été c'est pas trop mon truc alors c'était un vrai défi. J'aime ce qui est lourd, les odeurs charnelles, boisée et ambrées. Mais elle a finit par trouvé & depuis je n'ai fais que penser à lui, harcelé Charlotte pour avoir des doses d'essais, venir me faire parfumer chaque semaine et depuis il est miens. Pour toujours ?

CARNAL FLOWER - Dominique Ropion
Frederic Malle
chez La Maison du Parfum à Rennes

CONVERSATION

1 Commentaires: